Les écosystèmes

Un écosystème est un système formé par un environnement (biotope) et par l’ensemble des espèces (biocénose) qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent.

Ecosystème © webeducation.fr

D’autres caractéristiques peuvent définir le biotope :

  • Altitude
  • Caractéristiques du sol et du sol
  • Distribution de l’eau dans l’espace
  • Climat
  • Etc.
Un biotope est défini par l’observateur qui en détermine, la taille et les limites. Il peut être à l’échelle d’un pays, d’un continent, d’un océan, ou bien à l’échelle d’un champs, d’une forêt etc.

Exemples de découpages de biotope © profsvt71.e-monsite.com

Interactions au sein de l’écosystème : Les espèces végétales et animales de la biocénose modifient le biotope qui lui détermine la répartition des espèces en retour. Le biotope et la biocénose sont en interaction constante.

Présentation simplifiée des interactions au sein d’un écosystème © suoerbac.com

La chaine alimentaire : suite d’êtres vivants dans laquelle chacun mange celui qui le précède avant d’être mangé par celui qui le suit. Le premier maillon d’une chaîne est très souvent un végétal chlorophyllien (vert) et est appelé producteur primaire.

La chaine alimentaire © leschevaliersdelonde.fr

Un réseau trophique représente l’ensemble des interactions d’ordre alimentaire entre les êtres vivants d’un écosystème. Parmi ces interactions on retrouve, par exemple, la prédation, le parasitisme, la décomposition de la matière organique ou encore la consommation de plantes.

  • Prédation : une espèce (prédateur) tue une autre espèce pour se nourrir
  • Compétition : rivalité entre les espèces vivantes pour l’accès aux ressources limitées du milieu. Cela peut être un point d’eau, des végétaux, des proies etc.
  • Consommation de plantes : une espèce animale qui consomme une espèce végétale.
  • Décomposition des matières organiques : les êtres vivants participant directement à la décomposition de la matière organique morte (nécromasse) ou des excréments ou excrétas d’êtres vivants.
  • Symbiose : association entre deux espèces (animales et/ou végétales). Mutualisme, parasitisme et commensalisme sont des sortes de symbioses.
    • Mutualisme : interaction entre deux espèces qui apporte des bénéfices aux deux espèces.
    • Parasitisme : relation entre deux espèces dont le parasite tire bénéfice en nuisant à l’espèce hôte.
    • Commensalisme : relation entre une espèce commensale et un hôte qui n’est pas nuisible à l’hôte.

Niveaux dans un réseau trophique © aquaportail.com

Réseau trophique de l’ile Bylot © Marlow Pellat

Avez-vous bien compris ? Tentez de répondre aux questions suivantes :

  1. Quels paramètres permettent de délimiter un biotope ?
  2. Quel biotope est le plus sec et froid ? (voir schéma 2)
  3. Quel biotope a un climat très chaud avec une humidité moyenne ? (voir schéma 2)
  4. Qu’est ce qu’un prédateur ?
  5. Si une fourmi protège un arbre des insectes et que cet arbre lui fourni un abri, de quelle relation s’agit-il ?
  6. Si un arbre grandit plus vite qu’un autre en lui volant la lumière et donc en lui empêchant de se développer, de quelle relation s’agit-il ?
  7. Produire un exemple de chaine alimentaire (recherche personnelle)